Solvabilité entreprise
Étudier la solvabilité de ses partenaires commerciaux pour se prémunir des impayés est très recommandé.
Pour cela, vous pouvez facilement, comme les grandes Entreprises, recourir à des prestataires externes qui vous délivrent un rapport financier complet et une évaluation précise du risque crédit, soit faire une estimation de la solvabilité d‘entreprise vous-même en disposant de l’information financière nécessaire.

Dans les deux cas, un suivi régulier de la santé financière de vos clients, et même de vos principaux fournisseurs, s’impose. 

 Le risque client est une donnée à actualiser régulièrement et la mise à jour des données est primordiale. 

Votre bonne santé financière, voire même votre pérennité, dépend de la solvabilité de vos clients mais également de vos fournisseurs. 

En temps de crises, comme sannonce l’après-Covid, il est encore plus vital de vous rappeler le sage adage « vaut mieux prévenir que guérir » ! 

Décliné comme règle standard d’une gestion saine, cet adage ne perd pas de pertinence : vaut mieux se prémunir des impayés que les recouvrer. 

Qu’est-ce que la solvabilité d’entreprise ? 

La solvabilité d’une entreprise désigne sa capacité à répondre à ses échéances financières à court, moyen et long terme. 

La solvabilité est une notion différente de la liquidité. 

En effet, la liquidité est la capacité à honorer des engagements de paiement arrivés à échéance, il s’agit d’une solvabilité immédiate ou à court terme. 

Une entreprise peut être qualifiée de solvable bien qu’elle soit en manque de liquidité  ! (compte bancaire, caisse) ou de quasi-liquidité (actifs rapidement transformables en argent).  

À contrario, une liquidité immédiate peut cacher une insolvabilité à moyen ou long terme (dettes fournisseurs à longue échéance, impôts, dividendes, etc). 

Comment analyser la solvabilité d’une entreprise ? 

Techniquement, la solvabilité entreprise peut être mesurée par plusieurs métriques empruntées à la discipline de l’analyse financière : 

  1. Actif – Dettes : votre client serait solvable si le résultat de cette soustraction est positive. 
  1. Endettement total / Total bilan : si ce ratio est supérieur à un, l’entreprise sera jugée en situation de faillite ou en grande difficulté. 
  1. Dette nette / excédent brut d’exploitation : appelé « CAF », ce ratio permet d’estimer la capacité d’une entreprise à payer et rembourser ses dettes. 
  1. Excédent brut d’exploitation / Annuité d’emprunt et de crédit-bail : ce taux est très utilisé par les organismes de crédit. Plus il est élevé, plus l’entreprise a la possibilité d’augmenter ses dettes et de recourir à l’emprunt 

Il importe aussi de souligner que tous ses ratios sont calculés à partir des éléments du bilan de l’entreprise. Il importe de souligner que les entreprises commerciales, à l’exception des micro-entrepreneurs et auto-entrepreneurs, ont l’obligation de publier leur bilan et leur compte d’exploitation : ils sont libres à la consultation du public. 

Ainsi, vous avez accès à une information financière suffisante et immédiate sur vos clients et prospects. En passant par des Cabinets Spécialisé en information Financière. 

D’autres ratios financiers peuvent être utilisés pour affiner l’estimation et mesurer le risque financier. De même, il en est des sources d’informations disponibles pour étoffer votre étude de solvabilité : information commerciale, information légale, information interne (votre comptabilité, vos tableaux de bord des encours clients). 

Les informations financières, commerciales et légales ainsi obtenues servent à l’établissement du rapport de solvabilité et au scoring d’entreprise. 

Solvabilité entreprise : qu’est-ce qu’un rapport de solvabilité ? 

Un rapport type de solvabilité d’une entreprise trace une cartographie des antécédents en matière de crédit. Il vise à limiter le risque crédit en identifiant les signes avant-coureurs d’incidents de paiement (retard de paiement ou dnon-paiement). 

Établi par des prestataires externes experts en évaluation et solvabilité d’entreprise, le rapport financier ou le rapport de crédit contient les éléments suivants : 

  • Les renseignements juridiques de l’entreprise : l’identification juridique est particulièrement utile pour détecter les sociétés fictives (à généraliser à tout nouveau prospect). 
  • Les procédures collectives : redressement, liquidation, procès en cours, jugements ou privilèges inscrits sur le registre légal 
  • Les habitudes de paiement : ponctualité des paiements, les antécédents de paiement, l’historique des recouvrements amiables ou juridiques. 
  • Sanctions DGCCRF : la DGCCRF émet et publie les amendes administratives dues à un retard de paiement. 
  • Score de solvabilité déterminé par des Experts Financiers 

Solvabilité entreprise : qu’est-ce le scoring ? 

Le scoring est une mesure du risque financier associé à un crédit. 

Historiquement, il a été instauré aux USA pour évaluer de façon statistique le profil des particuliers demandeurs de crédit mais également des comportements de paiement des Entreprises.. 

Pour les entreprises, les éléments pris en compte pour donner un score sont : l’ancienneté, le secteur d’activité, la marge bénéficiaire et le chiffre d’affaires, les comportements de paiement sectoriels. 

Comment se prémunir des impayés ? 

Il est bon de rappeler que 25 % des défaillances annuelles d’entreprises sont causées par des incidents de paiement ! 

 Afin d’assurer votre propre solvabilité, vous devez consulter les multiples sources extérieures qui fournissent des informations sur vos clients et prospects (bilan entreprise, compte d’exploitation, inscriptions juridiques) et recourir aux multiples mesures de prévention des risques d’impayés.  

Voici la présentation des plus efficaces : 

Évaluer le risque client 

Nous avons déjà abordé plus haut comment mesurer la solvabilité d’une entreprise. L’application de cette démarche permet de classer les clients selon le risque crédit qu’ils présentent. 

 Les partenaires à haut risque seront gérés avec plus d’attention et de précautions : Ceci pourra se traduire par l’aménagement du «crédit-client » par la mise en place au choix du paiement comptant, d’une demande d’acompte, de pénalités et d’autres garanties stipulées dans le contrat de prestation ou de vente. 

Se renseigner sur les clients 

Il vous est possible de collecter des informations sur vos partenaires commerciaux auprès de plusieurs sources telles que:  

Le registre de commerce, le cadastre, les organismes de crédit et les agences de renseignements commerciaux. 

Vous aurez notamment accès aux inscriptions juridiques, bilan d’entreprise, compte d’exploitation et à l’historique des incidents de paiement. 

Vous pouvez également faire appel à nos services d’enquête de solvabilité ici : https://legalcity.fr/rapport-de-solvabilite/ 

Demander des garanties aux clients à risque 

Certaines garanties peuvent être demandées aux clients disposant d’un mauvais scoring pour réduire les risques de non-paiement : 

  • la caution et le cautionnement omnibus ; 
  • la garantie à la première demande ; 
  • la lettre de confort signée par les maisons mères ; 
  • Le gage et le nantissement. 

Escompter vos créances commerciales

La mobilisation de vos créances commerciales consiste à transmettre à votre banque, pour encaissement, les ordres de paiement et les lettres de change souscrits par vos clients avant leur date d’échéance. L’escompte est un mode et une garantie de paiement qui vous permet d’équilibrer votre situation financière à un instant T mais ne vous garantie pas totalement du paiement à l’échéance. 

Recourir à l’affacturage

L’affacturage (ou le factoring en anglais) consiste à obtenir un financement anticipé de la part d’un organisme extérieur spécialisé (votre banquier dispose de ce service en interne !). Le FACTOR se charge du recouvrement des créances non honorées moyennant une commission prélevée sur les sommes récupérées. (Les commissions sont parfois et souvent prohibitives et les résultats souvent déceptifs comparés à ceux des Cabinets de recouvrements classiques ou en ligne.) 

En cas d’impayé et d’échec de la procédure de recouvrement les factures préfinancées sont définancées par le FACTOR et vous devrez tenter de recouvrer vos créances impayées avant de passer cela en perte. 

Relancer un client défaillant

Avant d’engager un recouvrement amiable ou judiciaire de votre créance, il est conseillé d’effectuer des relances en interne en appelant votre débiteur. 

En cas d’insuccès, pensez à lui adresser une mise en demeure avec accusé de réception en luis indiquant qu’en cas de non réponse vous pourriez faire appel à un professionnel du recouvrement. 

Confier vos créances non payées à une agence de recouvrement 

Maîtrisant les subtilités de l’art du recouvrement des créances en souffrance, les agences de recouvrement ont plus de chance que vos collaborateurs pour faire récupérer vos impayés.  

Vous aurez un taux de récupération plus élevé et plus de temps à consacrer à votre cœur de métier. 

Le constat est sans appel et plaide pour le recours à un professionnel du recouvrement de créances impayées. 

Psychologiquement son intervention aura, malheureusement pour vous, plus d’impact et plus de résonnance auprès des débiteurs récalcitrants qui comprendrons que vous êtes passé à une étape supérieure dans votre processus de recouvrement. 

Les Cabinets de recouvrement les plus performants revendiquent généralement plus de 80% de taux de réussite et peuvent vous accompagner sur vos démarches de recouvrement judiciaire en s’appuyant sur leur réseau d’huissier et d’avocat. 

Utiliser les plateformes dédiées au recouvrement

Simples, pratiques et économiques, notre plateforme de recouvrement en ligne a pour mission de décharger votre entreprise des problématiques juridiques et administratives liées au recouvrement des créances. Notre plateforme de recouvrement offre une palette de services personnalisés en ligne et dématérialisés. 

Les incidents de paiement ne doivent plus être subis comme une fatalité. Une bonne gestion des encours clients et de bons partenariats avec un professionnel du recouvrement et de l’analyse de la solvabilité entreprise permettent à votre entreprise de garder une bonne santé financière et de préserver sa trésorerie qui a elle seule demeure le moteur de sa croissance.  

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.